Les animaux de compagnie…

Aïe, Ouille, encore un sujet qui risque de faire grincer les dents voire les crocs de plus d’un(e)… Les chiffres sont édifiants : 56% des habitants de la planète vivent avec au moins un animal de compagnie, selon une étude mondiale menée dans 22 pays en 2016…

En France, toujours en 2016, 1 foyer sur 2 aurait au moins 1 animal de compagnie sur un total de 63 millions de bestioles en tout genre. Parmi lesquels on trouverait une majorité de chats (30 % environ), et de chiens (20% environ). Bref, il y a finalement autant d’animaux de compagnie que d’habitant…

Notre intérêt pour ces compagnies animales motivent beaucoup de malins à proposer une panoplie de services et de gadgets délirants… En plus du marché de l’alimentaire qui fait là aussi de nombreux entrepreneurs heureux.

Les prestataires n’ont même pas à faire preuve de créativité : il suffit de transposer les services, activités, et besoins des êtres humains à nos bêtes à poils ou pas ! Assurances vie, et santé, services de pompes funèbres, psychologie comportementale, et objets connectés, rien ne nous est épargné pour affirmer de plus en plus fortement leur présence au sein de la famille en tant que membre à part entière…

En 2016, et toujours en France, il ressortait au jeu des dépenses, une dépense moyenne pour un chat de l’ordre de 600 € / par an, et 800 € pour un chien…

Oups, arrêtons nous 2 minutes sur ces montants… Ramenés au mois, ils représentent tout de même entre 50 et 66 € (donc environ 1 abonnement music illimité + 1 abonnement Netflix + 1 abonnement mobile + 1 abonnement Canal+ au moins)… En tout cas ce montant (qui reste une moyenne) montre que pour chérir un animal de compagnie, il faut déjà bien gagner sa vie… Par curiosité, j’ai regardé le montant moyen des dons des particuliers aux ONG en 2015 : 2,6 milliards d’Euros… Si l’on s’intéresse aux nombre de foyers en 2015, on en dénombrait environ 28 millions. Soit donc environ 14 millions de foyers »équipés » en animal de compagnie, dont une moitié en chien ou chat… Les 2,6 milliards de dons ramenés aux 7 millions de ménages nourrissant au moins 1 chat ou 1 chien nous conduisent à 370 €/an environ… notre générosité envers les causes des ONG se situe environ à la moitié de celle que nous déployons pour nos chers chiens et chats. Oui je sais on peut faire dire tout et n’importe quoi aux chiffres, et certaines de nos dépenses peuvent sembler bien plus ridicules et indécentes que celles allouées à des êtres vivants.

Si la part de ces dépenses animalières est aujourd’hui majoritairement liée aux achats alimentaires, nul doute que l’évolution sera de plus en plus favorable au développement des services, et des loisirs (surtout si les animaux de compagnie obtiennent bientôt un droit à des RTTs suite à un prochain mouvement « Laisse Jaune »). Je viens de découvrir que la chaîne de TV dédiée aux chiens a été déployée en France en 2015 ! J’en suis encore tout boulversé, et révolté… Mais ce ne sont pas les animaux qui sont responsables de toutes ces absurdités mais bien leurs maitres et maitresses.

Pour tout vous dire j’ai décidé d’écrire cet article hier soir… 21 mai 2019 alors que j’ai la chance d’être en vacances pour quelques jours en Californie chez ma soeur qui y vit depuis 30 ans. Ma soeur et mon beau-frère sont tous 2 gagas de leur chienne, soit. Mais elle ne regarde pas DogTV pour autant (la chienne pas ma soeur, suivez un peu !). Nous avions donc hier la garde de son adorable petit fils d’à peine 2 ans : truffe rose, yeux clairs, poils mi-longs… sourire de tombeur, etc. Et nous nous promenions donc avec ces 2 animaux de compagnie : un en poussette, l’autre sur ses pattes et tenu à distance via une laisse. Vous me voyez venir ? Nous sommes rentrés dans plusieurs magasins, 7 au bas mot, et seulement une vendeuse sur 7 s’est intéressée à l’animal en poussette ! Toutes les autres se sont ruées sur l’animal à poils longs… Personne ne nous a demandé la race de l’animal en poussette alors que nous avons été questionnés sur celle de l’animal sur pattes à plusieurs reprises.

J’avais déjà appris que pour une personne aveugle, le chien était le meilleur moyen de socialisation. Au delà du côté pratique évident du guide à truffe, ce compagnon de voyage permet de rendre la vue aux voyants afin qu’ils prêtent attention aux non voyants… Plus précisément les choses se passent ainsi : un ou une amoureux(se) des bêtes vient à croiser un animal dans la rue… Il ou elle entame naturellement la conversation avec le velu : « qu’il est bo le chien chien, oh oui qu’il est bo ». Cette conversation est évidemment un monologue à ce stade puisque l’animal n’a pas grand chose à répondre à cette affirmation… C’est alors que l’auteur(e) de cette magnifique réplique aperçoit un collier au cou de l’animal. Sa curiosité ainsi excitée, le ou l’amoureux(se) des bêtes vient à s’intéresser à la laisse… c’est en suivant ce lien qu’il ou elle finit par s’apercevoir qu’il y a un propriétaire à l’autre bout ! Si il (ou elle) est courageuse elle communiquera alors avec le non voyant. Sinon il ou (elle) profitera de la cécité du propriétaire pour filer en douce.

A la lecture de cet article vous pouvez vous demander si j’aime les animaux… La réponse est oui. Mais je n’en veux pas chez moi. Je préfère les observer dans la nature, ou en profiter quelques minutes chez les amis. Je ne gère ni les repas, ni les rendez-vous chez le vétérinaires, ni le ramassage des crottes, … bref aucune contrainte ni dépense, juste la possibilité d’en profiter un peu si j’en ai envie. J’en ai pourtant eu (chats principalement) mais ce n’était pas vraiment mon choix. Il s’agissait de faire plaisir à mes enfants. Je ne doute pas des bienfaits que peut apporter un animal de compagnie dans une famille et surtout pour des personnes seules, pour qui le terme animal de compagnie prend tout son sens.

Je pense simplement qu’il y a certaines limites dans l’admiration portée à nos petites bêtes, dans la place qu’elles prennent dans notre existence, ou dans nos priorités. Et l’exemple de la priorité donnée au dialogue avec le chien plutôt qu’avec son propriétaire est une illustration de cette limite qu’il me semble déraisonnable de franchir…

2 réponses sur “Les animaux de compagnie…”

  1. Je confirme la véracité des faits! Ton article est à mourir de rire, écriture dynamique, humour et jeux de mots à la clé dans tous tes blogs. J’attends les prochains. Bravo!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *