Brin d’humeur, brin d’humour et trucs en vrac

Les situations du quotidien déclenchent des réflexions et des réactions souvent immédiates… réactions de simple citoyen, d’expert d’un domaine donné, réactions de surprise, de colère ou de satisfaction. Ce blog est à contre courant de toutes les bonnes pratiques consistant à se spécialiser sur un sujet donné afin d’émerger dans la foire à l’information digitale, à adopter un discours conventionnel, formaté, ou démagogique… Peu importe, j’y déposerai des trucs en vrac (@Gotlib : merci). Sujets technologiques, humanistes, politiques, biométriques, d’actualité ou non, avec toujours un brin d’humeur, parfois un brin d’humour, et toujours sans prétention…

Qui suis-je ?

Je m’appelle Sébastien, simple citoyen, et fier de l’être.

Je ne suis expert de rien, et je n’ai pas d’avis sur tout, mais j’ai surtout un avis (merci à Coluche). Plutôt polyvalent, je m’intéresse comme chacun à des sujets variés. Sans pouvoir mettre en avant une véritable passion, j’ai quelques centres d’intérêt : l’espace, le futur, les technologies, les phénomènes et paysages naturels, les sports de glisse, la mer et les océans… Je suis un fervent amateur de : Coluche, Desproges (feu Pierre), Joël de Rosnay, Hubert Reeves, Elon Musk, Steeve jobs, Einstein, Michel Ange… j’en passe et peut-être des meilleurs.

Il m’arrive de râler dans mon coin, d’être irrité par des évènements et des scènes du quotidien, d’exprimer un ras le bol politique… mais dans la vie courante on me dit positif, optimiste, patient, … bref, je ne vais pas vous faire mon CV, je n’ai rien à vous vendre. Si vous vous êtes perdu(e) sur le net au point de dériver sur ce blog, tant pis pour vous, apprenez à surfer correctement. Pas de panique, vous êtes libre de repartir sans découvrir mes « brindhumeur ». Je vous l’avoue, j’ai décidé de créer ce blog qui constitue pour moi une sorte d’exutoire… à mon trop plein d’égout. Mais j’ai aussi envie de publier des sujets positifs. Amateur/trice de jeux de mots, vous en découvrirez quelques uns au passage. Quitte à parler de sujets graves ou ennuyants autant les parsemer d’un peu d’humour.