L’écran de la vie

J’ai hésité sur le titre, qui aurait pu être l’écran de la mort… tant ce sujet me parait vital.

Il paraît que tout l’univers était concentré dans un volume de la taille d’une tête d’épingle avant le big bang.

Depuis l’être humain tente de faire mieux : la connaissance universelle, votre vie, vos émotions, vos comptes et cartes bancaires, vos clés, vos amis, vos ennemis, … tiennent dans un écran de quelques pouces.

Même les enfants en bas âge ont accès à toutes les connaissances, et à toutes les horreurs juste là, sous leurs yeux, derrière la vitre si transparent de leur téléphone ou tablette.

Vous me direz que la télé avait déjà fait très fort à ce sujet en vous donnant accès au monde et à l’univers via des contenus culturels, des reportages, des émissions, films et autres séries, le tout filtré par des influenceurs tous puissants à la tête des médias.

Dans son livre « La révolte du pronétariat« , judicieusement sous-titré « des masses médias au média des masses », Joël de Rosnay avait tiré un magnifique portrait de la transition en cours, de ce transfert de pouvoir médiatique à tout un chacun. La résultante de ce transfert est que l’on retrouve sur le net tous les trésors, mais aussi toutes les horreurs de la vie, tous les mensonges, tous les combats…

Je discutais de ce sujet des écrans et de leur influence sur la vie et le comportement des plus jeunes avec une amie proche… elle venait de confisquer son téléphone portable à sa fille adolescente. Après les premiers bougonnements les résultats se sont vite manifestés : sa fille prêtait plus attention à son environnement, était plus avenante vis à vis de sa jeune soeur, se proposait d’aider, retrouvait son vélo magnifiquement décoré par les araignées du jardin, … et pensait à sortir et pratiquer le sport qu’elle affectionnait tant. Cette même amie organise chaque année dans son école une « semaine sans écran ». Quelle révolution ! Proposer à des CM1 CM2 une diète électronique et l’imposer par là même à leurs parents. Et à propos de parents, je me souviens toujours avec amusement du petit surnom que ma propre mère donne aux smartphones : les insupportables© (Copyright : ma mère ).

Les méfaits des écrans vous apparaissent évident pour vos enfants ? Et vous ? Vous satisfaisez-vous de vivre votre vie et votre environnement en 2D ? N’avez-vous pas parfois l’impression de manquer d’une dimension ?

Je ne suis pas en reste en tant qu’utilisateur de nombreux écrans, de ma télé, à mon Mac, en passant par mon smartphone… J’essaye parfois de me sevrer, et lever le nez, de couper tous les systèmes de notification… Tout calcul fait, ma vie devant les écrans n’excède pas 105 pouces (soit environ 2m67), et je n’en suis pas fier… Et vous quelle est la taille de la votre ?

Heureusement il existe à présent des écrans 3D, on augmente le volume !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *