California tripes !

Début Juin 2019 … Je rentre d’un séjour de 2 semaines dans cet état… des USA. Dépaysant, étonnant, déroutant, … pour un citoyen Français.

Un trip qui prend les tripes, effectué dans un contexte privilégié. Une de mes soeurs y réside depuis plus de 30 ans, mariée à un expatrié lui aussi Français. De ce point de vue, je n’ai forcément qu’une vue très partielle de cet état, et encore plus partielle des USA.

J’avais cependant envie de partager quelques expériences, et émotions, sous la forme de ce qui pourrait ressembler à un rapport d’étonnement. C’est parti pour quelques clichés…

Quelques repères sur la Californie

La Californie, vous le savez, est située à l’Ouest des Etats-Unis et partage une de ses frontières avec le Mexique. Rassurez-vous je ne suis pas là pour vous faire un cours de géographie…

3ème plus grand état des USA, sa superficie représente presque 2/3 de celle de la France. Avec ses 40 millions (en 2018) d’habitants c’est aussi l’état le plus peuplé des Etats Unis. La Californie du Sud est connue de tou(te)s via Los Angeles et ses fameux studios de cinéma, la Californie du Nord l’est tout autant pour San Francisco et la Silicon Valley qui abrite les fameux GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon).

Les routes qui séparent ces 2 villes de légende traversent le « verger de la Californie », alimenté en eau d’irrigation des cultures grâce aux nombreux et immenses bassins de rétention d’eau. L’autoroute la plus célèbre de l’état est la 101 (prononcez One O One). Si vous prenez le temps de vous arrêter vous pourrez probablement cueillir quelques California Poppies, ces fleurs aux pétales orange, emblématiques de la Californie.

Le trajet en avion entre la France et San Francisco prend environ 15 heures, escale comprise (Londres, Madrid, ou autre en fonction de la compagnie aérienne), et vous permet un voyage dans le passé de 9h ! Prévoyez de subir les effets de ce Jet Lag. J’ai récemment entendu dire que la durée moyenne de recalage est de 1 jour par heure subie. Je confirme, particulièrement vrai pour les effets au retour dans mon cas.

Gaffe à …

Arrivé à San Francisco (SFO), l’effet Silicon Valley est particulièrement visible. En traversant les villes de Mountain View, et de Cupertino vous constaterez qu’elles ont été largement colonisées par G & A ! Les 2 autres, F & A, ne sont pas loin non plus. Un peu l’effet de Michelin à Clermont Ferrand, mais largement amplifié. Si vous aimez comme moi la fameuse pomme de toutes les couleurs, Cupertino est fait pour vous…

Parmi ces 4 là, mon préféré est la marque à la pomme. Je suis un fervent utilisateur de ses produits et services depuis que je suis tombé dans l’informatique (long long time ago)… Il fallait donc que je découvre l’Apple Park, nouveau siège social d’Apple, à Cupertino. Son accès étant réservé à des VIP et aux 12 000 salariés qui y travaillent, vous devrez vous contenter d’en faire le tour en voiture, et de passer par le visitor center. Situé dans l’apple store qui jouxte le site, ce visitor center vous présente une maquette du site de bonne taille. L’iPad qui vous sera prêté vous permettra de découvrir le tout en réalité augmentée. Vous trouverez de nombreux articles sur ce nouveau siège social dont le bâtiment principal est un immense anneau avec des baies vitrées et courbes impressionnantes : les plus grands panneaux de verre courbés du monde au moment de sa construction. J’ai encore du mal à me faire à quelques chiffres clés de ce site : 9 000 arbres plantés, sur un terrain de 70 hectares, une surface de bureaux de 260 000 m2 (si si il y a bien 4 zéros derrière le 2 et le 6… j’ai évité de vous l’exprimer en square feet pour vous éviter un malaise), et un espace fitness de 9 000 m2.

Hormis ces 4 majeurs, il faut bien prendre conscience que d’autres sociétés sont en gestation avec une très forte croissance… J’ai eu l’occasion de visiter Lyft (si vous êtes un peu curieux/ses, vous trouverez facilement des informations sur cet espèce d’Uber qui n’en est pas un).

Ah oui, au passage, c’est aussi en Californie que Tesla fabrique la majorité de ses véhicules…

Côté bouffe ?

De tout, du très bon, du moyen, et beaucoup de très pourri. Plus encore qu’en France, plus vous êtes aisé(e), plus vous mangerez bien en Californie. Dans les beaux quartiers, les prix affichés des fruits et légumes sont proches des prix français, sauf que l’unité n’est pas le kilo, mais le pound (453 grammes). Côté fromages, vous en trouverez, des bons, en y mettant aussi le prix, et il vous faudra dénicher les bons faiseurs.

J’ai eu l’occasion de manger Mexicain, et Américain (Ribs, Burgers, etc.), ainsi que les plats cuisinés de ma soeur, à la Française. Et j’ai tout aimé.

Un petit conseil : dans les restaurants vous aurez souvent le choix entre les portions simples ou doubles notamment pour les viandes… : commencez par les simples !

J’ai cependant été choqué par mon passage dans un magasin Walmart… à l’Est de L.A. : sorte de Lidl Américain, c’est la plus grande chaine de distribution des Etats Unis… Les sodas sont 2 à 3 fois plus sucrés que les nôtres, et les volumes sont plus proches de 50 centilitres que de nos 33 centilitres. Ces données ne suffisent pas forcément à expliquer pourquoi on croise dans les larges rayons, de nombreuses personnes obèses, tellement obèses qu’elles font leurs courses assises sur des charriots électriques. Le parcours des rayons des grandes surfaces n’est donc même plus une opportunité pour faire un peu de marche.

Ne nous moquons pas, nous avons pour habitude en France de copier nos amis Américains avec simplement quelques années de décalage… Nul doute que ces charriots seront un jour mis à disposition de nos magasins, et que certains d’entre nous y poseront leurs larges fesses.

J’ai parfois été impressionné par les morphologies particulièrement gynoïdes de passant(e)s croisé(e)s dans les rues. Cela m’a fait penser aux bovins nourris aux OGM et antibiotiques pour augmenter la production de viande sur des zones spécifiques de leurs corps destinées à nos assiettes. De mon point de vue, il s’agit des effets de sur-nutrition et de mal-nutrition combinée… D’autant plus que les personnes les moins aisées semblent être les plus touchées (si l’on s’en réfère à l’absence d’Apple Watch à leurs poignets)…

La Californie prend l’eau

La ressource en eau est un sujet particulièrement important en Californie… (lire aussi sur le sujet de la pénurie en eau et sable).

La fonte des neiges de la Sierra Nevada, fournit 75% à 80% de l’eau de l’état, qui est stockée dans des bassins de rétention afin d’être utilisée au grès des saisons.

C’est l’agriculture (donc la fameuse Central Valley, « verger de la Californie ») qui consomme de 50 à 80% de ces ressources en eau. L’eau est un vrai sujet politique : entre les particuliers qui apprécient leurs piscines, et les agriculteurs irrités d’arracher une partie de leurs cultures à cause de règles de restrictions d’usage lesdits politiques tentent de ménager la chèvre et le choux (sitting on the fence). On est loin de l’agriculture raisonnée…

Hauts les ponts

Le Bay Bridge, le Golden Gate Bridge… pour ne citer que ceux à proximité de SFO.

Vous avez entendu parler du premier : il a fait la presse en 1989 en s’effondrant en partie suite à un tremblement de terre. Mais c’est aussi la passerelle d’acier la plus longue du monde (7,2 kms) qui relie ainsi SFO à Oakland, en s’appuyant sur une île au milieu ! Le pont d’origine (1936) va être complètement détruit dès lors que les 2 nouveaux tronçons qui se construisent en parallèle seront achevés. Le nouveau tronçon Est a ouvert en 2013.

Le Golden Gate Bridge… Majestueux, impressionnant, par son architecture, mise en valeur par le cadre dans lequel il prend toute sa dimension. Son nom évoque la ruée vers l’or, et sa couleur est trompeuse. Le Golden Gate devait normalement revêtir une robe plus orangée, plus proche de la couleur de cette emblématique California Poppy. Il se trouve que sa couleur actuelle, désormais connue sous le nom de « Orange international » n’est autre que celle de la peinture anti-rouille qui recouvre sa structure en acier. Après les premières couches, il parait que les décideurs sont tombés sous le charme de cette robe protectrice ! Et qu’ils auraient décidé de renoncer à la recouvrir de la couche orange initiale…

Un mélange de Suisse et de Mexique ?

Le côté Suisse de la Californie peut-être représenté par la propreté des rues, par la beauté de certains bâtiments, par les boutiques de Luxe de certains quartiers. Mais on est aussi frappé par un côté plus Mexicain : les cables électriques sont bien souvent suspendus à des poteaux électriques au lieu d’être camouflés sous terre, les conduites de déversement d’eau sur les terrains sont parfois apparentes… et la plupart des autoroutes sont faites avec des plaques de béton (c’est bruyant, et peu confortable). Il apparaît en tout cas que la Californie adopte une attitude pragmatique au détriment parfois de l’esthétique.

Du bons sens

Savez-vous comment on poste son courrier en Californie ? Eh bien, en le déposant dans sa propre boite aux lettres. Cette idée n’est que très partiellement et récemment (2015) déployée en France, et pour les colis uniquement (Colissimo).

Les camions de poubelles sont toujours conduits par un chauffeur, certes, mais en lieu et place de 2 collègues accrochés à l’arrière, je n’ai vu qu’un bras mécanique qui s’empare des « garbage cans » pour en déverser le contenu dans la benne. Vous me direz en France, 2 des 3 personnes mobilisées ne sont ainsi pas au chômage. Mais bon on pourrait peut-être les affecter à d’autres missions non ? Au tri des déchets ? À des missions à vocation écologique ? À d’autres types de travaux d’assainissement ?

Votre plaque de cuisson n’est pas à proximité immédiate de votre évier ? Pas de problème on vous proposera de mettre en place un accessoire prévu pour cela : un robinet articulé qui se déploie ainsi au dessus de vos casseroles pour un remplissage efficace, et qui vient se replaquer ensuite sur la crédence de votre mur.

La Car Pool Lane : non ce n’est pas un jeu de mot pour vous parler du quart du gallinacé qui arpente nos basses-cours. Il s’agit tout simplement de la file d’autoroute la plus à gauche qui est réservée aux personnes en co-voiturage (+ d’une personne dans le véhicule), et aux véhicules électriques. Une bonne façon de privilégier ceux qui consomment le moins… Et au regard du nombre croissant de véhicules électriques en Californie, il a été décidé de limiter ce privilège dans le temps (4 ans d’après ce que je sais), pour effectuer une rotation : concrètement c’est la couleur des autocollants fournis par les autorités qui fait foi, et vous permet de savoir combien d’années d’éligibilité il vous reste.

Les tips : traduisez « pourboire » si vous le voulez, mais il parait que la signification réelle viendrait de « To Improve Performance »… Mouais, pourquoi pas… Les salaires des serveurs, et plus généralement de toute personne vous rendant service, sont souvent des salaires minimums. Et vous pouvez par ce TIP signifier votre niveau de satisfaction et encourager les salariés qui vous délivrent le meilleur service. Cette version US des pourboires est différente en ce sens qu’elle fait partie des revenus déclarés ! Je ne sais pas si c’est ce qui motive le personnel de service mais je puis vous dire qu’ils ont l’air particulièrement heureux de vous recevoir, et très avenants.

Signal éthique : toujours sur le thème du pragmatisme… les noms des rues et routes que vous croisez en voiture sont affichés face à vous, en hauteur. Au volant vous n’avez plus à vous tordre le cou pour ne pas rater votre prochain virage à gauche ou à droite.

Mais encore…

Vous savez quoi ? Je vais m’arrêter là. Ou presque. Juste le temps de vous dire que je ne sais pas si je préférerais vivre là bas plutôt qu’ici. Ce qui est certain pour moi c’est que pour bien y vivre il faut mieux être très aisé. À défaut la mal-bouffe, et le pas ou peu d’accès aux soins auront vite raison de vous qui aspirez à une vie peut-être modeste mais confortable, avec un certain degré de liberté financière… Allez-y si vous le pouvez, et faites-vous votre propre idée. Pour information, au mois de Mai 2019, et 3 semaines avant mon départ, j’ai pu trouver des billets aller-retour depuis Lyon vers SFO à moins de 400 € sur des compagnies comme British Airways et Iberia.

Une réponse sur “California tripes !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *